Gouvernance

Imprimer
BIO a été instituée par la loi du 3 novembre 2001, publiée au "Moniteur Belge" du 17 novembre 2001, à l’initiative du Ministre de la Coopération au Développement. La loi a été modifiée pour la dernière fois le 21 Juillet 2016 et prévoit la conclusion de contrats de gestion quinquennaux entre BIO et l’état Belge.


Téléchargez la Nouvelle Loi BIO

Téléchargez la Législation consolidée ici

Téléchargez le contrat de gestion 2014-2018 ici, et les modifications qui y sont apportées conformément à l'accord complémentaire du 20 décembre 2016.


BIO est une société anonyme, dont le capital est détenu par l’Etat belge (Ministère de la Coopération au Développement) . Son capital de départ s’élève à € 5.000.000 et elle réalise ses investissements à l’aide de fonds propres additionnels souscrits par le Ministère de la Coopération au Développement.

BIO bénéficie d’une indépendance décisionnelle et opérationnelle qui lui permet d’analyser et d’évaluer avec l’autonomie et la flexibilité indispensables les projets d’investissement qui lui sont soumis. Différents niveaux et processus de contrôle veillent à l’utilisation efficace et correcte de ses moyens d’investissement et à la bonne exécution de sa mission.

BIO fonctionne dans la logique commerciale de son statut et de sa mission de financement du développement.

Les contributions financières qu’elle octroie ne sont pas conditionnées à l’implication d’autres intervenants belges de quelque type que ce soit (entreprises, banques,…), mais ne les excluent pas pour autant.

BIO veille à la complémentarité de ses interventions afin de ne pas entrer en concurrence directe avec les opportunités offertes par le secteur financier traditionnel.

Tout projet doit démontrer une viabilité financière à long terme et générer un impact durable sur le développement du pays concerné, que ce soit en termes d’emploi, d’environnement ou de croissance économique et sociale. BIO cherche en outre à apporter une valeur ajoutée, notamment en contribuant à la bonne gouvernance, en appuyant des concepts pionniers et/ou de nouvelles initiatives, ou encore en attirant d’autres investisseurs.




Le Conseil d’Administration

Le Conseil d’Administration de BIO est composé de 12 administrateurs et un observateur, M. Bruno van der Pluijm, le Directeur général de la Coopération au Développement. Deux Commissaires du gouvernement, l’un nommé par le Ministre du Budget (M. K. Devoldere), l’autre par le Ministre de la Coopération au Développement (M. P. Moors), participent au Conseil d'Administration pour contrôler la bonne gestion des fonds mis à disposition par l’Etat.

Le Conseil d’Administration exerce un contrôle interne rigoureux sur la base d’un reporting régulier. Il veille à la mise en œuvre du mandat de BIO et prend la décision finale pour tout projet d’investissement.

Télécharger le CV des administrateurs ici.

Organes de Gestion

Différents niveaux et processus de contrôle veillent à l’utilisation efficace et correcte de ses moyens d’investissement et à la bonne exécution de sa mission : le Conseil d’Administration, le Comité d’Investissement, le Comité d’Audit, le Comité des Ressources humaines et le Comité Exécutive. Vous trouverez la liste des membres et responsabilités de chaque comité ici .

Retour